Vous loupez la descente d’un trottoir? Vous mettez des talons hauts et vous manquez de tomber? Lors de votre running votre cheville a souffert lors d’un changement d’appuis? Votre cheville devient douloureuse et gonfle? Vous avez sans doute fait une entorse (parfois appelée foulure lorsqu’elle est assez légère).

L’entorse de cheville est très fréquente et souvent bénigne. Cependant, elle n’est pas à prendre à la légère. Une entorse mal soignée peut amener des récidives et des déséquilibres et complications sur le reste du corps.

Qu’est ce que c’est?

L’entorse a différents stades qui peuvent aller d’un simple étirement du ligament (“cheville foulée”) à la rupture ligamentaire voire à l’arrachement osseux dans sa forme la plus grave.

Lorsque le pied ne se pose pas correctement, il peut partir brutalement en torsion. La douleur peut être immédiate avec présence de craquement mais parfois elle n’apparaît pas tout de suite. Quelques heures après, lorsque le corps est froid, un oedème voire un hématome peuvent apparaître. La douleur est génante à la mobilisation du pied voire empêche de poser le pied par terre.

Aller aux urgences ou pas?

Tout d’abord, il faut évaluer la gravité de l’entorse. Quelle est l’intensité de la douleur? Un oedème ou un hématome se forme-t-il rapidement après l’accident? En position assise est-ce que la mobilisation de la cheville est douloureuse? Et en appuis? Et à la palpation? C’est autant d’éléments pouvant vous indiquer d’aller voir un médecin rapidement ou pas. Selon l’intensité des symptômes, une radio peut être indiquée pour éliminer une fracture. Une attelle ou une immobilisation complète sera donnée selon l’avis du médecin.

 

Premiers gestes à faire sur place?

Un seul mot à retenir: RICE

R (Repos): Arrêtez tout effort dès l’apparition de la douleur.

I (Ice): Glacez votre cheville immédiatement pendant un bon quart d’heure (par période de 1-2 minutes). Utilisez un torchon ou une serviette pour enrober la poche de glace. Pas de glace sur la peau nue. Attention aux brûlures de la peau. Cela permettra de réduire le gonflement et la douleur.

C (Compression): Appliquez une compression légère sur votre cheville dans le but de limiter le plus possible sa mobilité le temps de consulter. Ne serrez pas trop!

E (Elévation): Dès que possible maintenez votre pied en hauteur. Par exemple, le pied sur une chaise devant vous lorsque vous êtes assis.

La kinésithérapie est très conseillée suite à une entorse afin de travailler la proprioception et le renforcement musculaire pour éviter le plus possible le risque de récidive. N’attendez pas la 20ème entorse pour consulter un kiné!

Pourquoi consulter un ostéopathe après une entorse?

Une prise en charge ostéopathique en complément du kiné augmentera la vitesse de guérison et diminuera les récidives. Le but de l’ostéopathe est de redonner une bonne mobilité à toutes les articulations concernées par le traumatisme (réajustement osseux qui permettra une diminution de l’étirement des ligaments lesés). Votre thérapeute manuel travaillera aussi sur les muscles de la jambe, les tendons et toutes les structures qui comprimeront la zone afin de drainer l’inflammation et diminuer la douleur. Le travail ne sera pas uniquement local, votre ostéo travaillera sur l’ensemble du corps pour corriger un éventuel déséquilibre de la statique (origine d’une douleur de dos tardive par exemple).

Dans l’idéal, il vaut mieux faire une séance d’ostéopathie avant la rééducation kiné ou très peu de temps après le début de celle-ci. Comme ça, le kinésithérapeute travaillera avec une cheville libre de toute contrainte mécanique.

Reprise du sport après une entorse

Bien que le terrain de sport vous manque, attention à ne pas griller les étapes! Votre kiné ou votre médecin pourra vous guider pour reprendre en sécurité.

Pour résumer